Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 19:52

 

2351647417_139498e2f4.jpg

 

 

Écrire pour moi c'est:

 

Comme cuisiner un dico

Comme peindre des mots

Comme jouer du style haut

Comme graver du papier

Comme dessiner des phrasées

Comme acheter sans payer

Comme écouter des vers

Comme tout dire et se taire

 

Lire pour moi c'est:

 

Comme voyager sur des lignes

Comme apprendre sans ennui

Comme recharger sa batterie

Comme s'emplir de silence

Comme se vider de bruit

Comme disparaître sans absence

Comme rêver sans dormir

Comme s'âger sans vieillir

 

Parler pour moi c'est:

 

Comme inhaler de la vie

Comme publier sans écrits

Comme chanter du vent

Comme siffler de la joie

Comme dire et oublier

Comme oublier de ne rien dire

Comme regarder sans montrer

Comme dévoiler et cacher

 

Aimer pour moi c'est:

 

Comme faire battre son coeur arrêté

Comme ressusciter la mort

Comme souffrir et en jouir

Comme faire la paix sans guerre

Comme se perdre dans un mystère

Comme écrire une histoire

Comme lire une muse secrète

Comme parler par peur que tout s'arrête

 

Ces quatre verbes sont les plus important pour moi

Il font partie intégrante de mon entité désespérante

Sans eux je n'existe pas plus qu'un brin d'herbe dans un champs,

Qu'une puce dans un troupeau d'éléphant

 

C'est ce qui me distingue sans que je sois distinguée

Ce qui me ressemble où m'éparpille je ne sais plus

Ce sont les vertus de mes défauts, les victimes de mes idéaux

La musique de ma vie sans chansons, la rythmique de mes émotions

Et si vous faites bien attention, peut-être que vous comprendrez

L'essence de mes vibrations...

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 17:06

5193989127_b895ea2dd1.jpg

 

 

 

Si le corps est vidé de son carburant vital

La rage prend la place de la sérénité

La colère s'incruste là ou la patience disparaît.

 

Un cercle vicieux qui vous entraîne et vous étouffe

Car la haine personne n'aime y a de quoi devenir ouf!

 

Si par malheur, un jour, cet état vous contrôle

Fuyez ceux qui comme vous sont piégés dans ce rôle

 

Malgré tout on s'attire pour mieux se faire du mal

Vite il faut partir, suivre son instinct animal

Sinon le mal empire et l'on devient brutal.

 

Rechercher à tout prix une âme saine et amie

Qui sans contrepartie rechargera vos batteries.

 

Encore faut-il se connaître, garder l'oeil ouvert

Les sens en éveil, guetter la colère.

 

Cela n'arrive pas si souvent

La première fois déstabilise

On ne comprend pas

Alors on culpabilise

 

Mieux vaut s'isoler un moment

Tenter une analyse

Et si le mal persiste

Il faudra lâcher prise

Avant de suivre la piste

Qui mène au calmement.

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 20:47

4570339331_43530cde22.jpg

 

 

 

Souffrir d'aimer

Aimer souffrir

Croire que si l'autre nous fait souffrir c'est qu'il nous aime

Croire que faire souffrir est une preuve d'amour

Souffrance et amour, 2 mots, 2 sentiments si souvent associés...

 

Comment l'expliquer?

Et pourquoi y-a-t-il des gens qui ne fonctionnent pas du tout comme ça?

Et d'autres pour qui vivre différemment est un combat?

 

En même temps, on nous éduques dans ce sens

Le lien se créé rapidement, ne serait-ce que physiquement.

 

"Maman et Papa m'ont donné une fessée car j'avais fait des bêtises.

Ça fait mal, ils sont méchants.

Mais ils ont fait ça car ils m'aiment, et qu'il faut que je sois sage

Si je ne veux pas avoir de gros problèmes quand je serais grand."

 

Dans les histoires d'amour, à la télé ou dans les bouquins,

Les amoureux traversent des tonnes d'épreuves: absence de l'être aimé, tromperie...

Et c'est seulement au bout de leur péripéties, qu'ils se retrouvent pour vivre heureux

Dans le meilleur des mondes...(ou la plus classique des fins...)

 

Ainsi n'importe qui qui tombe amoureux, et qui vit une histoire idyllique, sans rebondissements,

Ni souffrance, ni doutes...Ne peut que s'ennuyer d'une telle relation!

 

Il faut un minimum de suspens, de défis, d'action, d'attente insupportable, de jalousie, d'engueulades, de peines, de buderies...

 

Après, pour moi qui jusqu'ici, ne savait qu'aimer dans la douleur

Et être aimer par des hommes qui me faisaient souffrir,

Je ne crois pas que c'était une bonne idée...

 

Mais le jour où l'on réalise que l'on accepte la maltraitance des autres

Qu'à condition qu'elle soit moins forte ou équivalente à celle que l'on s'inflige...

Alors seulement, on comprend que pour être heureux avec quelqu'un,

Il faut commencer par être heureux seul...

Et si l'on ne veux plus souffrir d'être aimé ni faire souffrir ceux qu'on aime

On doit cesser de se faire souffrir soi-même.

Hé ouais! Du coup j'ai envie de vous dire (je parle pour moi aussi bien sur;)

Au boulot!

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 16:00

3867356598_629fbe3996.jpg

 

 

Suis-je à ma place

Et si oui quelle est-elle?

Peur de perdre la face

Si vraie je me révèle

 

Une souris déguisée en lion

Voilà ce que je suis

Toujours en rébellion

Mais est-ce vraiment une vie?

 

Lucide et embrouillé

Gamine un peu garçon manqué

Séductrice extravagante pourtant intimidée

Par le pouvoir d'un geste, d'un regard, d'un sourire

 

Capable du meilleur et du pire

Mais surtout douée pour la cata

Dois-je en pleurer ou en rire

Sacré dilemme ou je me noie

 

Sur de moi et indécise

Tellement vague quand je suis précise

Que nager est un luxe

Sur cette étroite banquise

 

Des mots?

J'en ai des tas, qui gravitent dans mon cerveau

Des italiques ou en gras

Parfois cyniques, jamais en trop

 

Ils dansent et se métamorphosent

Les lettres palpitent et incitent

A coucher ma névrose

Parfois un peu vite

Sur les pages je dépose

Les folies qui m'habitent

Telles des pétales de prose

Abruptes et insolites

Qui tentent de colorier ma petite vie en rose

Poussé par lis la suite!

 

Parce qu'en fait je suis comme vous

Je découvre le fil de ma musique

Au rythme du piano phrasé

Qui jouent les notes de mes pensées

 

Dans ma valse de mots perdus

J'ai retrouvé ce bien-être repue

Je laisse une trace ténue

Qui dans ma tête fais place

Et prise la mise à nue...seule devant ma glace

 

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 23:16

DSCF8129.JPG

 

Ben oui en vacances! hihi

Et comme je viens de fouiller un peu dans mon blog, j'ai retrouvé quelques textes écris il y a déjà quelques temps, que la plupart d'entre vous n'ont pas lus!

Et pis j'ai envie de vous les partager!

Alors voilou, je les programme pour qu'ils se publient durant mon absence!

Sinon la photo c'est ma minette Betty, qui vient d'avoir 6 magnifiques bébés!

Si vous êtes intéréssé pour en adopter...faites-moi signe!

Je reviens la semaine prochaine je vous embrasse les amis!

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 00:28

1739626991_c9517a0532.jpg

 

 

L'odeur du cuir...

L'odeur du réconfort y ressemble

Celle du désir n'est pas loin

Et ne parlons pas du doux parfum de ...

 

Mais non mais non

Susurre l'affreuse chanson

Et c'est pas faute d'émotion!

L'ivresse serait une fausse excuse

Et je n'oserais en abuser

Car l'effet ne se dissipera pas sans mon accord

 

Mais voilà la chute

C'est le silence qui vaut de l'or...

 

Et moi qui suis toujours fauchée!

 

Et je jette par la fenêtre

Des liasses d'espoir

Malgré tout

Malgré toi

Malgré moi

 

Je ne demande rien de plus que cela

 

Inspirer, expirer,

Et entre les deux t'aimer...

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 21:30

 

5610334931_0c75a70929.jpg

 

Pour ceux qui ont suivis ma ptite histoire, samedi dernier  j'avais un examen pour intégrer une formation d'un an en vue d'obtenir un diplôme équivalent au bac littéraire. Tout s'est plutôt bien passé, j'ai eu plus de la moyenne partout (16/20 en français, 11/20 en maths et 32/58 en culture générale) et l'entretien de motivation fut concluant! Je reviens donc sur les bancs de l'école en novembre et je suis trop contente!!! Merci pour vos encouragements qui me furent précieux, ça ne fais que commencer mais j'ai une telle motivation et l'intention de bosser comme jamais alors J'Y ARRIVERAIS !!! :)

Gros bisous à tous

Partager cet article
Repost0
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 20:35

4435440491_ba4ffc8837.jpg

 

Hummmm

Tendresse, faiblesse...

Assucrément que oui!

 Mais c'est si bon...

 

Comme un n'est-ce quick que l'on savourerait juste en raclant le chocolat au fond de la tasse

Comme un soulagement quand on sait qu'on passe

Comme un murmure apaisant après une nuit de fête

Comme une caresse ténue sur une poitrine offerte...

 

Charnel, concupiscence

Ne font pas la paire avec abstinence

Pourtant la volupté n'est pas une sinécure

Quand on confond l'amour avec la nourriture

 

Ne vous méprenez pas!

Moi vicomtesse innocente

N'oserait y songer

Si le songe d'une nuit d'été ne venait à

M'enflammmer!

 

Oui sans doute trop de aime et pas assez de n, mais quand à ma peine

Elle jette un ballon rouge en l'air

Le rattrape...

Le relance...

Le rattrape...

Le relance...

 

Vous avez compris la danse!

 

 

Un pas de deux que je joue seule,

L'oeil espiègle

Le dos nu

Comment ça on ne m'y prendra plus?

 

Chut!

 

Vous n'avez encore rien vu...;)

Partager cet article
Repost0
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 19:51

6268766115_2e33192007.jpg

 

Ecrire comme si l'on avait encore tant à dire

Quand les mots sont légions et que les troupes

Se taisent, n'en déplaise aux muets

Et autres handicapés de la langue française

Le trouble du malaise ne fait que cendrer la braise

 

Soupirer la colère qui nous fait perdre le souffle

Quand la rage étouffe le meilleur en nous

S'envoyer en l'air n'a rien de funky

Surtout si t'as loupé le décollage

Carnage du soi en l'être inerte, j'ai pas envie d'y perdre ma quête

 

Partir en croyant que l'on va manquer

De rien, sans merci

La vertu est un vertige d'où l'on s'imagine un paradis

Des abus, qui sait ce que l'on quitte

La certitude nait dans l'arrivée d'une suite

 

Balayer ses poussières qui encombrent nos idéaux

Comme ouvrir une barrière qui n'enferme

Rien d'autre que tout ce qui au relatif donne moins

Et même si l'on y adhère, y a rien de plus collant

Qu'une mouche écrasée à terre

 

Alors s'endorment et se réveillent

Ce qui fait que je ne suis plus pareille

Mais à trop se comparer à la parade

Ne reste plus qu'une idée qui souffre

La débandade.

 

Partager cet article
Repost0
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 22:44

 

5251899373_03a2b5f9a8.jpg

 

 

Une jambe puis l'autre

Enfilez son pantalon comme son chapelet de souffrance

Puis ses chaussettes parfumés de joies

Refermez la boucle qui ceint ses colères

Boutonnez la chemise de ses misères

Souriez à la pensée de ses délires

Rasez sa barbe de douleur

En croisant ses yeux délavés de ses peines

Déposez le couvre-chef de ses désirs

Sur ses cheveux emmêlés d'amour.

 

Voilà! Vous êtes prêts pour commencer

 

Ouvrez grand vos mirettes!

Passez le seuil de sa maison

 

Car un tout petit aperçu de lui-même

Vous attends dans le jardin...

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Cecyle
  • : Quelques moments de ma vie en poésie, les bons, les mauvais...tout ce qui me passe par la tête!
  • Contact

 

Hey salut!

Bon à savoir

 

 

Entre CE QUE JE PENSE,

CE QUE  JE VEUX DIRE ,

CE QUE JE CROIS DIRE,

et CE QUE JE DIS,


et CE QUE VOUS VOULEZ ENTENDRE,

CE QUE VOUS ENTENDEZ,

CE QUE VOUS CROYEZ COMPRENDRE,

CE QUE VOUS VOULEZ COMPRENDRE,

ET CE QUE VOUS COMPRENEZ,

il y a au moins neuf possibilités de

NE PAS S'ENTENDRE. 


 
Bernard Werber

Ma fil aux os phy

 

 

  

      Un but ne parait

 

  jamais

 

plus loin  

 

que lorsqu'on

 

n'essaie pas

 

de l'atteindre          

 

 

 

 

 

 sceau1

http://www.copyrightdepot.com/cd12/00048921.htm

bonial – horaires et promos – moins de co2