Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 01:57

5073609721_28af680296.jpg

 

 

Cette idée de pique-nique

Me rend bizarrement euphorique!

Je vous imagine nues bravant les tiques

A coups de mayo et de piques

 

Un manque évident à exprimer

Pas loin d'une idée mâle placé

Mais c'est qu'il fait chaud dans ce sauna!

En sueur et trempée, mais toujours j'ai froid!

 

Je me sens nettement plus frénétique

A imaginer vos délires bucoliques!

Vous penser sautillant telles des biques

M'empêche de sombrer dans la panique

 

Vite je me prépare et fonce sous la douche

Bien plus qu'un rencard me pique la mouche

Qu'importe les connards ou les mecs louches

Il est de ces soirs ou sans doute je me couche!

 

Ces histoires de douches qu'est-ce que ça implique?

Une alternative au sujet en mode hygiénique

Où encore un épanchement narcissique?

Ce repas dans la prairie réveillerait-il en trouble pathologique?

 

Un bric à brac d'idées saugrenues

Ni une ni deux, crise de nerfs

Deux clics et claques à la rue

Putain! Passe le feu est vert!

 

Ça aurait fait une faim chic

Mais je me laisse envahir par mes tics

Impossible de réprimer cette écriture automatique

Il me faut un GPS pour stopper ce mal gastronomique

 

Pince-moi je rêve! Mince est le fil

Marche ou crève, l'attente défile

Encore une histoire de filles

Ou un quiproquo? Facile

 

 

 

On vous laisse le dernier mot...

 

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 01:18

5116920898_e7b208d3c3.jpg

 

Moi? Jamais!

Jivaros javanais

De mon jardin jaune

Un jeyser jalonné de jaguar

J'adore.

Juré mais pas au Jura

Le J de j'aime sans jars jugulaire

Jusqu'ici juste j'ai cru.

Mais la jaunisse dépasse le jiu-jitsu

Une jupe jugé jalouse peut-elle être jolie?

Sans faire jaser les joviales jeunesses des jantés?

Quand aux Jean, ils jeûnent, mais joyeusement...

La jauge du je est joueuse, c'est justement le jour qui jouit.

Janvier comme j'en viens, de joint à Juin.

Le jargon de Jésus est jetable

Et au-dessus la jambe japonaise me jarretelle

Dans la jungle, le jingle s'essaye au jump

La jugeote est au jacuzzi

Ce que la jatte fut jadis au jalon...

Joute juvénile de jeu de Jo, jus jamaïquain des jouets.

Je le jure.

Mais, jappe la jumelle, le jazz est ton Jason.

J'avoue.

La jujube est juteuse et jouxte ma jarre.

Jasmin ou Jasmine

Je vais faire mon jogging et Jim à jean.

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 16:45

4642640161_219744d8ef.jpg

 

 

Tic et tac, le temps file

Pour moi les heures sont des années

De coups de coeur

En dés à buts faussés...

 

J'ai 1000 ans!

Et toutes mes dents

Plombages et dévitalisations

N'entachent pas ma passion

 

Comme un changement d'heure

Nécessaire et sain

Non non je n'ai pas dit saint!

 

Rêve éveillé ou erreur?

 

Et voilà qu'un baiser

Comble le néant

Qu'un geste attentionné

Me touche c'est troublant....

 

Un regard ou je me perd

De ceux qui hypnotisent

Ou danse cette lumière

Qui sans prévenir attise

Mes espoirs et mes peurs...

 

Ainsi va la vie

Un cycle se termine

Un autre commence

Mon sourire s'illumine

Et je bout d'impatience!

 

Bien sur de nombreux doutes

Chut! Je m'écoute...

 

Marre des faux bad boys

Et lasse des indécis

Beaucoup de fume rôle

Mais sans avenir, si?

 

Voilà qu'elle s'emballe

Quand l'alchimie opère

La rose perd un pétale

Sans faner pour autant

Et pour cause d'idéal

Elle se croit au printemps...

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 00:12

3837921326_af71682d06.jpg

 

 

C'est ma fête!

 

Les factures pleuvent

De tous côtés

Mon compte ne s'abreuve

Plus assez

 

Financièrement la tête sous l'eau

Qu'importe aujourd'hui il fait beau

 

 

C'est la guerre!

 

Grève de carburant

La poste elle ne chôme pas

Encore un manifestant

Excellente blague papa...

 

Franchement la révolution

Qu'importe je me ri du pognon

 

 

C'est le désert!

 

Ni hommes, ni amants

En manque de câlins

J'espère et j'attends

Mais rien ne vient

 

Affectivement j'en meurs d'envie

Qu'importe comme toujours je souris

 

 

C'est l'enfer!

 

Abonnée au comico

La justice tellement lente

Je squatte les services sociaux

Et oublie d'arroser mes plantes

 

Socialement aux abois

Qu'importe ce soir je bois

 

 

C'est la terre!

 

Avec ses hauts et ses bas

Sur une robe rose bonbon

Refus des chèques en bois

Mais microbes à profusion

 

Culturellement infectée

Qu'importe l'hiver c'est l'été

 

 

C'est ma fête!

 

En vrai c'est dans un mois

Tu étais en avance je crois

L'important est dans l'intention

Malgré l'erreur sur le prénom

 

Amoureusement tienne

Qu'importe je me sens sereine

 

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 12:42

4797027128_0da17eb596.jpg

 

Attendre que la tempête éclate

Au moment ou je ne m'y attends pas

Et que mon enfant soit encore témoin

De la violence de son papa?

 

Où bien la provoquer et m'assurer

Que mon fils est en sûreté?

C'est cette option que j'ai choisie

A tort où à raison...

 

L'avenir nous le dira

 

J'ai la trouille quand même

J'attends que les heures et les minutes passent

 

J'ai un plan mais à chaque fois que je prévois quelque chose

Ça ne se réalise jamais comme il faut

Tout part toujours en vrille

Pourvu que pour une fois, je ne me trompe pas...

 

Sinon je ne saurais plus quoi faire

 

C'est vrai que je n'aime pas que ma vie soit monotone

Mais ce n'est pas pour autant que je veux qu'elle déconne

Je veux des aventures joyeuses et drôle

Faire la fofolle c'est mon plus beau rôle

 

La boule au fond de ma gorge ne cesse de grossir

Non je n'ai pas envie de mourir

 

Comme toujours un arrière goût de mélodrame

Mes ailes de Phoenix sans cesse se crament

 

Je n'ai aucun attrait pour la violence

Il n'y a pour moi la, aucune jouissance

Juste une envie d'être enfin libre

Ne plus me sentir oppressée

Par cet air lourd de danger

 

Le ciel se couvre c'est pour ce soir

Je prie Dieu mais sans y croire

L'avant m'angoisse pour un futur serein?

On ne peut jamais être sur de rien

 

L'actrice joue la scène de sa vie

Le coeur battant je vous écris...

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 00:30

126488136_4cb68a7459.jpg

 

 

Îlots d'ifs ignifugés

Ivre d'ignorance illustrée

Ils s'imaginent idéals...

 

Illusions d'ici et instantanées

Mais l'instinct de l'ire instaure

Et insouciant est cet inceste

 

Inouï? Indécent même

Indélicate et indécise

Cette idée nous inquiète

 

Immonde ignominie

Inavouable ineptie

Impardonnable

 

Insurrection?

Irréalisable incessamment...

Inoubliable pour autant

 

Iceberg illisible pour les non-initiés

Inscrite dans l'inconscient

Pour l'identité infirme et immortelle

 

Infatigable idiotie

Insurgée mais insurmontable

Immense et incolore

 

L'indue est insoupçonnée

L'invincible est à l'invisible

Aussi inutile que l'indolore est à l'infime

 

Ironie d'un isthme

Qui inspecte l'isoloir

Sans insinuer l'indispensable

 

Icône? Oui

Instruite mais induite en irréelle

Idyllique est l'infini

 

Image insufflé d'illusoires incertitudes

Indélébile.

Elle est indéfiniment incomprise...

 

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 13:56

4388679355_8e9e509d0d.jpg

 

 

La haine fait vivre

Et oui tout comme l'espoir

 C'est un carburant

Plutôt adaptée aux bulldozers

Dont la vie est peinte en noir

A coup de black et d'équerre

Pour ceux qui n'ont plus de couleurs

Et c'est navrant...

 

Notre cerveau si complexe

Doit parfois user de subterfuges

Pour offrir à son être

L'illusion d'un refuge...

 

L'instinct de survie

Poussé à l'extrême

Contre soi-même

 

On ferme les yeux

Sur notre comportement

Et on rejette la faute

A la cause de nos tourments

Mensonge évident

 

Alors que faire?

 

Je ne suis pas psy

Mais pour mon enfant j'ai envie

De faire l'effort d'une compréhension

Même à tort de ma propre raison

 

Je ne sais pas haïr

Chez moi ce sentiment est fugace

Fond au soleil comme de la glace

C'est peut-être une erreur

Mais il ne sied pas à mon coeur...

 

Mes compteurs repartent à zéro

Cela m'est nécessaire pour mes propres idéaux

Et puis je suis responsable, j'assume mes choix

Marre d'être victime

La croix je n'y crois pas

 

Bien sur je peux me trouver

Tout un tas d'excuse

Un coupable idéal que j'accuse

Assez de cinéma

Si je ne peux prendre sa douleur

Je me dois au moins de limiter les heurts...

 

Si la vie m'a donné la force que je possède

Ce n'est sûrement pas pour l'économiser

Physique et mental, le sang allemand ça aide

Surtout quand on sait se servir du passé...

 

Et avancer

 

 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 01:33

1468433145_212566325f.jpg

 

 

Une sirène m'a dit

Que le virtuel est maudit

Qu'on ne peux s'y faire des amis...

 

Pourtant je suis pas d'accord!

Parfois, derrière les écrans se cachent des coeurs d'or!

 

Il ne suffit pas de voir

Les gens qui mentent

Peuvent le faire en vrai

Ce n'est pas un secret!

 

Je suis sûrement naïve

Peu m'importe

Je n'aime pas fermer les portes!

 

L'oiseau en moi crie liberté!

Bien plus encore que vérité

Je me fiche de me planté...

 

En réel ou pas

On se cache tous derrière des masques

Dès le plus jeune âge on apprend la méfiance

Car ne parle-t-on pas de con! Fiance?

Tiens! Deux mots qui se marient à merveille...

 

Moi? Je me fis à mon instinct!

Il ne se trompent que rarement...et jamais inutilement

Même s'il se perd dans les sentiers ment...

 

Et puis les baffes font partie du jeu

C'est avec elles qu'on avance...

D'ailleurs! Je n'arrête pas!

Au dés c'est les doubles que je collectionne

J'avance à pas de géant quand je ne stagne pas au fond du puit...

Ou que je ne recule pas d'une case...

Les oies sont du genre belliqueuses

Et moi j'oublie d'être peureuse!

 

Je vis dans deux mondes parallèles

Réel et virtuel sont important pour moi

J'y apprend de mes dix doigts

 

Ça s'appelle la technologie

Les miracles de l'évolution

Tellement de moyens de communication...

 

Et moi j'en raffole!

Oui je sais ça rime avec folle!

Ça me va plutôt bien non?

 

Mais folie joyeuse!

Rassurez-vous, je veux que de l'amour!

J'en ai plein les poches à distribuer

Mais mon coeur n'est jamais rassasié...

Blog, Face de bouc, adopte et autre aime est-ce haine!

 

Clic.

 

Mon P.C démarre et moi je souris

Car quand vient le soir je me connecte sur une autre vie...

Voir mes ami(e)s...

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 06:30

4664802468_6ecdef6079.jpg

 

 

L'humidité m'horrifie quand

L'heure ne peut hêtre

Hors, l'histoire n'est pas sans heurts

 

Hautaine et habitée par la haine

La hache hybride est hâtive

Hourra! Son hameau, l'humanité

 

La housse hameçonne la hutte

Happy, mais happé par la hantise

De l'humus hexagonal

 

Le hachis est haché

D'homogène harmonie

Peut-on jouer de la harpe sans homophobie?

 

L'hystérie d'homonyme

Est hypertrophié de honte

Dans l'hypermarché d'héroïne

 

Honni soit qui hère

De l'hier à l'hiver

Sans héritier hostile

 

L'hibiscus est un hublot

Hypnotisé et hydraté

Mais surtout héréditaire

 

Du houblon aux hommes

Harcèlement halluciné

L'hérésie hébété est hippie

 

Hohoho ricane l'hanneton

Dans sa haie hasardeuse

Hélas, une hécatombe

 

L'huissier hume l'hydromel

Hébergé chez l'hypothécaire

Huit hémorragies d'haïku

 

Hummm...Hongrie?

 

A l'halogène habillé de hachisch

Mon hamac hachure sa hargne

Humoristiqué haut-la-main...

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 23:02

5063527438_ca61b8884d.jpg

 

 

 

Mais c'est, bien sur!

Ha! Et moi pauvre conne!

Mais non!

Enfin Céc' tu comprend rien!

 

T'es pas faite pour les mecs bien!

Tu connaîtras l'amour

Encore et toujours

Le puissant le vrai

Celui qui te dévaste

Te transporte et t'obsède

Mais ton coeur est vaste

Et souvent il cède

 

De coups de foudre en éclair

Et d'orages en tornade

Si tant est que cela soit réciproque

Garde toi bien de retomber en cloque!

 

Ne t'attache plus

Ce n'est pas fait pour toi

Un d'aimé, 10 de cul

Ouaip! Chouette constat!

 

Don Juan n'a qu'à bien se tenir

Car j'ai l'intention de lui faire de l'ombre

Peu importe le nombre

 

Pas n'importe qui

Quand même je me respecte

Mais quand j'en ai envie

La couette est toujours prête

 

On me traite de salope?

Tant mieux au moins j'existe

Allez hop une tite clope

Ce soir je me la joue triste

 

Je finirais seule bouffée par les vers

Retrouvée par des bergers allemands

Destin glauque ... mais ta gueule!

Caliméro fout le camp...

 

Je crois que je vais me mettre au vert un moment

Car mon coeur pleure et c'est pas souvent

 

Au moins il est toujours en fonction...

Je vais quand même lui chercher une bonne camisole

Marre que dès qu'on l'effleure, il s'affole

 

Une célibataire endurcie

Voilà ma prochaine étape

Les hommes c'est pour la nuit

La journée seule je suis cap

 

N'empêche que j'aimerais connaître le sale con

Qui un jour m'a donné, dans la vie cette fonction...

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Cecyle
  • : Quelques moments de ma vie en poésie, les bons, les mauvais...tout ce qui me passe par la tête!
  • Contact

 

Hey salut!

Bon à savoir

 

 

Entre CE QUE JE PENSE,

CE QUE  JE VEUX DIRE ,

CE QUE JE CROIS DIRE,

et CE QUE JE DIS,


et CE QUE VOUS VOULEZ ENTENDRE,

CE QUE VOUS ENTENDEZ,

CE QUE VOUS CROYEZ COMPRENDRE,

CE QUE VOUS VOULEZ COMPRENDRE,

ET CE QUE VOUS COMPRENEZ,

il y a au moins neuf possibilités de

NE PAS S'ENTENDRE. 


 
Bernard Werber

Ma fil aux os phy

 

 

  

      Un but ne parait

 

  jamais

 

plus loin  

 

que lorsqu'on

 

n'essaie pas

 

de l'atteindre          

 

 

 

 

 

 sceau1

http://www.copyrightdepot.com/cd12/00048921.htm

bonial – horaires et promos – moins de co2