Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 10:50

 3990459218_27f4e03f33.jpg

 

Se déshabiller et s'allonger sur le sable

Délier son corps bronzé et s'enduire de crème

Qu'on soit célib' ou en situation stable

L'important c'est que les hommes nous aiment

 

Echange de regards, esquisse de sourire

Lorsque par hasard s'échappe un soupir

Une glace offerte en vue d'un apéro

Une nouvelle conquête et ptêtre un boulot

 

Dès lors, un seul objectif:

Finir dans ses petits papiers

Conclure autour d'un digestif

Et le lendemain, un autre draguer...

 

Faire attention aux coups de soleil

Et encore plus aux coups de foudre

Car même si le maître veille

La merde se cache sous la poudre

 

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 21:51

 4375461955_bd09616aea.jpg

 

 

Moi qui croyais, je me suis trompée.

Moi qui croyais, et qui ne croit plus.

Moi qui croyais, le masque est tombé.

Moi qui croyais et voilà que je ne sais plus.

 

Au fond qu'y-a-t-il au monde de sûr?

On s'imagine en permanence tout un tas de truc.

Et puis, quand on voit qu'on s'est planté on s'en imagine d'autres.

 

On est en quelques sortes des rêveurs.

On rêve notre vie bien plus que l'on ne croit.

Un genre de rêve éveillé.

Et je pourrais même aller plus loin dans cette réflexion.

Peut-être bien que les rares moments où l'on ne rêve pas c'est quand on dort.

Et qu'on rêve, d'ailleurs.

On rêve ce que notre rêve éveillé ne nous a pas permis de comprendre où de réaliser.

Bon j'imagine que je suis pas simple à suivre...

Il vous faut peut-être du concret?

 

Exemple: Il était une personne que je croyais connaître.

En fait, quelque part je la connaît pour de vrai.

Mais en vérité je ne connais d'elle que ce que cette personne à bien voulu me montrer d'elle.

Pour le reste j'ai rêver.

Tout ce que je ne pouvais voir de moi-même je l'ai en quelque sorte imaginé.

Mais inconsciemment je parle, bien sur.

Parce qu'on se demande rarement, clairement à soi-même ce que peut-être quelqu'un quand on est pas avec elle.

On se demande pas, tiens, je me demande comment cette copine est avec ses enfants quand je ne suis pas la pour la voir.

Mais, instinctivement, on se fait une idée.

Qui est forcément orienté par ce que la personne nous montre d'elle avec nous.

 

Vous me suivez plus la?

 

Hummmm dur hein?Je suis peut être pas très clair.

 

Un autre exemple: On va prendre madame X, madame X est avec son mari depuis 10 ans.

Un jour, elle tombe par inadvertance sur un papier dans une des poches de la veste de son mari.

Il est écrit sur ce papier: Mon amour, je t'attend avec impatience ce week end.

Son mari est censé se rendre à un séminaire ce fameux week end. (bon je sais l'exemple parait banale)

Cette madame X était pourtant persuadée de tout connaître de son mari! 10 ans de vie commune, 3 enfants, 1 chien, 2 crédits sur le dos, un compte courant...

En creusant un peu ses investigations, elle s'apercevra que son mari mène une double vie depuis 5 ans!Qu'il a, avec cette autre femme, un enfant!

 

Bon je suis peut être partie un peu loin dans le délire mais ça arrive tous les jours ce genre de choses!

 

Et même les rêves de moins grandes envergures ont leur puissance sur notre vie!

 

je sais pas pourquoi je parle de ça en fait.

Ou plutôt si, je sais.

Ça fait quelques années que j'ai "conscience" de ce rêve éveillé permanent.

 

Mais il n'y a qu'aujourd'hui que je réalise pleinement à quel point je rêve!

 

Ha!

Pêché d'orgueil!

J'ai cru être en quelque sorte au-dessus du lot!

J'ai cru qu'en étant "consciente" de ce rêve ben...j'allais me réveillé!

Que nenni!

En fait, c'est même l'inverse qui s'est produit!

Je ne me suis plus méfier de ce que j'imaginais.

Je me suis accordé une confiance totale dans capacité à voir les gens.

Et la...Patatras!

Le masque est tombé.

Et du coup...Ben je sais plus quoi croire.

 

Bon, vous me direz, y a plus grave dans la vie...

Et oui, c'est vrai.

Je ne suis pas la à vous parlez de ce truc, pour faire ma caliméro genre: Snif, je me suis planté, j'ai cru que c'était...que...et aussi que...

NON!

 

Je m'assène plutôt une baffe monumentale et je me dis: Tiens tu l'a pas voler celle-là!

Petite prétentieuse que je suis...

 

Et ouais...

J'ai pas fini d'apprendre.

 

Moralité de l'histoire?

Ben je me couche moins conne ce soir...Enfin...je crois!

Partager cet article
Repost0
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 21:16

 150340780_970c53c0d4.jpg

 

 

Il était une fois un nabot doté d'un tout petit nombril.

Son nombril était si petit qu'il avait honte de le montrer.

Quand parfois il avait la chance qu'une damoiselle daigne posé ses yeux sur lui, (ce qui n'arrivait environ qu'une fois par siècle après beaucoup d'hydromel...) il avait tellement peur de se trouver ridicule avec son tout petit nombril qu'il s'était inventé un personnage pour se donner confiance.

Le nabot se prenait pour un étalon.

Ainsi, il réussit à faire avaler à quelques personnes biens intentionnées et naïves (et à lui-même par la même occasion ) qu'il possédait un nombril de la taille de l'univers...

Et comme son nombril ne cessait de grandir (tout du moins dans sa tête de nabot)  il profitait de plus en plus des avantages que cela lui apportait.

 

Un beau jour de printemps de mai, il croisa le chemin de la blonde Naxe.

Celle-ci ayant perdu quelques neurones en chemin elle ne vit pas de suite le nabot se cachant derrière l'apparent étalon même si elle avait tout de même remarqué quelque chose clochetait grâce, notamment, à son fidèle Jiminy Criquet (qui à  fini par se barrer avec une autre héroine mais ça c'est une autre histoire...).

Il lui proposa donc (avec une arrière pensée aussi grosse que son imagination lui permettait de voir son nombril factice...), il lui proposa donc de l'aider dans sa recherche de neurones (lui-même ne sachant absolument pas de quoi il pouvait s'agir mais au fond peu lui importait...).

C'est ainsi qu'ils passèrent 2 pathétiques semaines de leur existence se terminant par un échec total qu'ils ne pouvaient évidemment même pas interprétés faute des neurones compétents en la matière...

 

Chacun repris donc son bon homme de chemin.

Mais la vie en avait décidée autrement!

 

Ils furent  amenés à se revoir au grand dame de Naxe qui commençait sérieusement à ne plus pouvoir piffrer ce micro nombril mégalo.

 

C'est à ce moment de mon récit qu'intervient la balle qui voit rouge.

Elle surgit du ciel projetée par la main du Tout Puissant et atterrit en plein dans le riquiqui nombril du nabot.

C'est alors que les victimes malgré elles (et malgré l'intelligence nettement supérieur à celle inexistante du nabot, mais qui pour des raisons que nous n'avons pas encore vraiment résolues à ce jour, se faisaient nombrilisté quand même...) entendirent un bruit ressemblant à un ballon de baudruche qui se dégonfle...

Intrigué, Nexa saisie une dague de vérité et prononça la formule suivante: nombrilriquiquiestuvraimentmicroouinexistant

Un éclair sortit du tissu crasseux que portait le nabot et le réduit en cendre (le vêtement du nabots, pas le nabot lui-même malheureusement...)

Et c'est ainsi que tout le monde vit: qu'il n'y avait rien à voir!

Le pauvre et névrotique nabot était né sans nombril!Ou si petit qu'il aurait nécessité un microscopeinis (appareil légendaire pouvant grossir de manière uniquement visuelle un nombril jusqu'à mille fois sa taille réelle!) et encore!

 

Le misérable nabot nu d'autres choix que de partir la tête basse cherchant en vain une coquille à se mettre sur son nombril quasi inexistant.

 

Ainsi est né la légende du pathétique nabot sans nombril et de la balle qui voit rouge...

 

 

Morale de l'histoire: C'est ceux qui se tripote le plus le nombril qui en ont le moins...

 

Tsoin tsoin! 

Partager cet article
Repost0
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 21:34

2854247020_99f0bef45f.jpg

 

 

 


Pour mon anniv je suis bien gâtée!

Beaucoup de messages qui m'ont bien touchées.


Un en particulier...


Mais comme d'ab une bonne nouvelle n'arrive jamais seule!


Et quelquefois elle est mal accompagnée...


Aussi je crois que me voilà mure

Un an de plus et un nouveau mur

Tellement de choix et de portes à l'horizon

Limite ça me fout les jetons...



J'ai 23 ans et je viens de comprendre

Que ma vie ne dépend que de moi

Objectivement je veux prétendre

A être heureuse et même que j'y crois!


Finis les plans foireux

Je reprend ma liberté

Je mérite mieux

Cette fois c'est décidé


J'ai trouvé ma voie socio-professionnelle

Je jette ma croix maso-obsessionnelle


Je veux des hommes par centaines

Et de nouvelles expériences

Je ne veux plus qu'on me mène

Par le bout de mes sens


Je reprend la barre

Peu importe sa hauteur

Ambitieuse je repars

Vers de nouvelles senteurs


L'avantage avec les chutes

C'est qu'elles nous révèlent de nouveaux buts...


Je suis et je reste

Je grandis et proteste

Je souris et...


Je ne retiendrai bien sur que le positif de cette journée au fond comme les autres


Pour le surplus je tire la chasse...

Partager cet article
Repost0
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 20:03

 4914277350_112ae55aab.jpg

 

 

 

Non pas que ce soit une ex sait peu si on

Après tout je ne suis sûrement pas

La voie de la père fait que scie on...

 

 

Le mal est un cul râble

Pour peu que ça nous arrange

Quitte à se rendre des taies stables

 

 

Quand on y réfléchis

Sans surchauffe bien sur

Mais sur fond d'ire honni

 

Je me baladais hétéroclite

Quand un ange m'apparut

Pour me vendre son bakélite

 

Ma colère est sincère et ne me cerf poing

Car l'amer est-ce ampère

Lui qui ne peut rien?

 

Ambitieuse utopie philosophique

Sur fond de soi-disant

Peau et cie artistique

 

Et si c'était plus que ça?

Et si je me gourais de voix?

 

Ce soir j'ai une petite prix ère à vous confesser

 

Je vous salut d'ici

Dans la sueur et la crasse

Voilà qu'on en chie entre tous ces drames

Et la déçue qui se mitraille, est chérie

Saine d'esprit, merde aveu

Criez pour moi qui suis dans l'erreur

A jamais et sans trait d'or

A l'homme.

 

Au nom du respect et de l'harmonie

Et de ceux qui sais crie.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 20:44

4550189065_99f835818f.jpg

 

 

 

 

Mylène à fond la caisse

Avec sa génération désenchantée

A tel point que le CD tourne en boucle depuis 1h

Déjà que je suis pas fan mais trop c'est trop!!!!

 

Non mais sérieux ma voisine elle fait un bad trip je crois

Elle sait pas que si elle continue non seulement elle va plus être désenchantée, mais pas non plus enchantée

Et que sûrement elle pourra plus jamais chantée de sa vie!

 

A moins qu'elle soit en train de torturer quelqu'un?

Hummmm

Ca serait déjà plus compréhensible pour moi!

Mais aussi extrêmement cruel!

Pour sa victime et les "endommagés collatéraux" dont je fais partie!

 

Ouf!

Une minute de silence!

Peut-être que le pauvre mec à fini par craqué...

Moi à sa place je pourrais même avouée mon poids...

 

Et merde ça reprend...

 

Ah?

C'est du Florent Pagny maintenant...

Ma liberté de penser?

Et ma liberté de pas entendre des chansons que j'aime pas?

Et ma liberté d'être posé sur mon PC sans entendre une mégère en train de braillée: Géééééééénéééééééraaaaaaaaa

Siooooooonnn

Dééééésennnnnnchhhhaaannnntééééeeeeee

 

ARGH!

 

Non mais sérieux, sans parler des goûts et des couleurs, sujet trop délicat et surtout trop personnel pour être évoquer ici, fermer la parenthèse, sérieux, quitte

 à vouloir se défouler un bon coup, chanter une chanson qu'on aime jusqu'à plus avoir d'air, parce que bien sur on connaît la technique pour respirer en chantant (merci la star ac et autre télé crochet) mais de là à savoir le faire correctement et surtout en enchaînant des clopes et en gesticulant dans tout les sens, ça complique le truc!

 

Donc je disais, quitte à gerber toute sa rage contenue pendant toutes ces heures passées à la caisse de Lidl, à sourire (grimacer serait plus approprié) mécaniquement, à souhaiter des bons après-midi, bonnes journées, bonnes soirées, bons week-ends et compagnie, quitte à faire des heures sup pas payée et qu'on rattrapera que dans nos rêves...

 

Ben autant...Heu je voulais dire quoi déjà?

Attendez je relis...

 

Mer...credi!

Ça me revient pas!

Je l'ai sur le bout de la langue ce truc que je voulais dire, hyper important d'ailleurs...

 

Bon c'est pas grave ça me reviendra...

 

Ha ça y est c'est terminé.

 

J'entends plus que les piafs qui chantent dehors...

 

Mais c'est quoi cette p***** de manie de chanter à tout bout de champs?

 

Bon allez....C'était mon coup de gueule de la soirée...

Maintenant je vais me poser devant un bon film histoire de me calmer les nerfs et patienter jusqu'à l'arrivée de ma soeur...

Tiens, et si je me matais Grease?

 

 

.
.
.
.
.
.
.
.
.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 20:29

 1675150294_603aa91451.jpg

 

Voilà un mois que j'ai la dalle

Je dévore comme une morfale

Après un an de diète

Je bouffe tout telle une bête!

 

Je ne met plus que des baggys

Dont les poches sont infinis

Je vous raconte pas les kilos

Déjà que j'en trimballais trop!

 

Mon sac menace de craquer

Mais moi je suis une entêtée

Je le tasse sans ménagement

Et en rat joute à tout bout de champs!

 

Dans mon pieux j'en perd pas une miette

M'émeut entre deux cigarettes

A chaque promenade du chien

M'aime lui y comprend rien!

 

Je ne suis pas difficile

Je déguste tout ce que je trouve

Quelquefois fut-il

Tout dépend de la couve!

 

En marchant dans la rue

Ou dans les salles d'attentes

Du tout cuit je suis accrue

Trop de choix qui me tente!

 

Le soir pour m'endormir

Et au taquet dès le matin

Des larmes et des rires

Mais j'ai toujours aussi fin!

 

Jamais vraiment rassasié

Ben oui ça promet!

Venant de tout les pays

La diversité est garantie!

 

Je grignote dès que je peux

Sans frôler lundi gestion

C'est plus que délicieux

Me vla à court de...non???

 

Ouf ils sont là, comme s'ils sortaient du four

De l'italie que et du gras, même un qui a le gond court!

D'ailleurs je vous laisse j'ai un ptit creux

Et pis Werber m'attend, après Cocteau, Montesquieu...

 

Mon cerveau me signale que c'est la pause déjeuner

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

Bon appêtit bien sur!

 

Partager cet article
Repost0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 20:32

 

301035761_5c2206e0fe.jpg

 

 

Parce que sûrement je me questionne

Parce que je ne connais pas la donne

Pourtant dotée d'un goût certain

Pour l'aventure sens lent demain...

 

Un verre se renverse

Signe funeste?

 

Et ouais je débloque

Je suis pas forcément équivoque

Mais je suis mon fil moi!

Désolé si on se comprend pas...

 

Des sentiments qui...

Des âmes sans cibles

Mais où trouver l'équilibre?

 

Je choisit

Tu chois si

Il chaud ha si...

 

Et l'amour me direz-vous?

Je suis tabou

 

Comme un nom écrit sur un mur

Qui dévoilerait un futur

Écrit du rouge blessure...

Elle perdure

 

Une question d'argent comme toujours

Et pourtant la solution est là

Mais se peut-il qu'un jour

J'arrive à?

 

Mouais...

C'est compliqué hein?

Moi-même j'avoue que...

 

Non chut c'est un secret!

 

Je vous dirai après...

 

Mais au fond la vie c'est une tasse de cocholat

On prépare sa tambouille selon son envie

Quelques cuillerées de n'est-ce quick

Une bonne rasade de laid

On remue le tout

Et on déguste...

 

Partager cet article
Repost0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 14:15

 4405395145_5bdbe46b89.jpg

 

 

 

Quand passion rime avec pognon

Est-ce forcément honteux?

 

Si on peut allier plaisir et travail

Sans risquer de finir au tribunal

Et en plus rendre service

En initiant des novices

Plus qu'une vocation c'est un art

Sans vouloir faire dans le graveleux

Après tout le sexe est notoire

Du sport pratiqué dans un pieux

 

Une fille de joie qui s'envoie en l'air

Ne mérite-elle pas le respect?

Au même titre qu'un fonctionnaire

Qui cherche à obtenir la paix?

 

Au nom de quel loi divine

Le plaisir d'une coquine

S'occupant d'un homme maladroit

Serait opprimer par la loi?

 

Serait-ce une question de taxes?

Ou une frustration de bourgeois

Quel mal à faire l'amour un max

Et s'enrichir de surcroît?

 

Une question me turlupine

Et ce n'est pas que de la frime

Si le savoir est à partagé

Alors pourquoi s'en privé?

 

Mais comme de nos jours tout se paie

Et qu'on ne vie pas de nos ébats

Si mon expérience me le permet

Alors je ne m'en priverai pas!

 

Fille de joie, oui, mais réfléchi

Heureuse pas à n'importe quel prix...

 

Partager cet article
Repost0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 21:47

4483901682_d10bcff6d5.jpg

 

 

 

Pourtant je manque pas de malabar

Les jeunes diraient c'est dare!

 

Je suis pas vieille ni même blasé

Réincarné en mère temesta

Ben ouais on se refait pas!

 

Si la mort n'est qu'un passage

Se peut-il qu'en cours de doute

Notre pas sage reconnaisse la route?

 

Cette vie pour moi sera littéraire

A la recherche de repères

Et si j'ai lu si no gêne?

 

Structurellement parlant

Pas vraiment innovant

Validation d'acquis?

 

Où encore mise en pratique

Théorie méta physique

D'un héritage hétéroclite?

 

Parce qu'en vrai si on regarde bien

Rien n'est logique

Une vie qu'on mène sans savoir le but

Du malheur qu'on sèment sur fond de pourquoi

 

La vie, la mort c'est quoi la différence?

Sans religion on vit dans l'errance

Et avec on fait preuve de suffisance

 

Ignorance salutaire?

Probable

 

Déficience karmique?

Envisageable

 

J'ai toujours trente mille idées dans la tête

Pas des plus utile dans le présent bien sur

Mais s'il existe un futur?

 

Un après la fin?

Comme un deuxième tome dans un bouquin

 

 

Oeillère ectoplasmique?

Insupportable!

 

Questionnement mystique?

On fait pas dans le jetable...

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Cecyle
  • : Quelques moments de ma vie en poésie, les bons, les mauvais...tout ce qui me passe par la tête!
  • Contact

 

Hey salut!

Bon à savoir

 

 

Entre CE QUE JE PENSE,

CE QUE  JE VEUX DIRE ,

CE QUE JE CROIS DIRE,

et CE QUE JE DIS,


et CE QUE VOUS VOULEZ ENTENDRE,

CE QUE VOUS ENTENDEZ,

CE QUE VOUS CROYEZ COMPRENDRE,

CE QUE VOUS VOULEZ COMPRENDRE,

ET CE QUE VOUS COMPRENEZ,

il y a au moins neuf possibilités de

NE PAS S'ENTENDRE. 


 
Bernard Werber

Ma fil aux os phy

 

 

  

      Un but ne parait

 

  jamais

 

plus loin  

 

que lorsqu'on

 

n'essaie pas

 

de l'atteindre          

 

 

 

 

 

 sceau1

http://www.copyrightdepot.com/cd12/00048921.htm

bonial – horaires et promos – moins de co2