Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 00:09

374583220_19e67a9877.jpg

 

 

Par fumées et bancs de gazes

Elle asphyxie et rouspète

Les nés fins de sa baguette

Embrumée de sous pire d'extase

 

Elle aime ça, la fée braise

Elle en gémit d'aise

Se souciant peu des cent heures

Qui soulèvent les coeurs

 

Après avoir examiné

La chaleur humaine de son foyer

Elle entreprend de relâcher

Le sphinx de terre promiscuité

 

La fée erre d'aumône

En dons odorants

De paix et d'art homme

Sillons enivrants...

 

Éternelle célibataire

Unique survivante de l'espèce

Qui vécut un jour sur Terre

Et fut chassée à l'emporte pièce

D'un courant d'air effet mère

Et de feu de détresse...

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 03:33

5042348773_8583a1d394.jpg

 

 

Il est 3h34

Je dormirais pas

Ben non

Sinon je vais encore pas me réveiller et ce serait pas cool...

Je préfère encore pas dormir.

Je sais vous vous en foutez, et vous avez bien raison,

Je suis pas en mode poétesse, plutôt en peau, était-ce?

En pièce, genre tragédie, faudrait que j'arrête la comédie, celle qui m'oblige à jouer l'actrice

Plutôt mauvaise, style poupée factice.

Si je m'écoutais la tout de suite maintenant?

Je prendrais un marteau pour taper sur ma vie et y mettre un peu d'ordre!

Sauf que le bricolage et moi ça fait deux...alors!

Ben je pose un cul sur ma chaise, ouais, celle qui tient on sais pas comment.

Ce soir j'ai pas envie de faire semblant.

Je sais, je sais, en vrai tout va bien, I'm happy et tutti quanti, mais Caliméro s'est emparé de ma nuit.

Les symptômes?

Une boule dans la gorge...

Une euphorie passagère, pour se terminer dans quelle état j'erre?

Vla que je sais plus rien, et que je déprime futile, je chipote, comme Charlie, je spleen...

Somewerre, over the rainbow...

Ben moi je vois que le rain pour le moment!

Le bow, il va venir un jour dites?

Lol Mdrrrr

Pfff c'est naze, même pas envie de poser des phrases...

Je suis posséder!!!

L'instant est décisif...

Comprenne qui voudra

Faites comme si j'étais pas là...

Et sinon, quoi de neuf?

Non parce que je veux pas trop savoir mais faut que je donne le change!

J'ai envie de m'asseoir contre un mur et me balancer...

Avant, arrière, tout pour oublier ce sinistre air...

Mhhhh ça me rappelle quelque chose, y a un an presque jour pour jour j'étais à peu près dans le même feeling!

Ha j'ai compris!

Moi aussi je fonctionne en saison!

Et la mi-saison, j'aime pô ça!

C'est comme un flottement bizarre, on croit qu'il va faire un peu plus chaud, c'est le fun, et pis vla qu'un coup de vent

vous ramène à la réalité...

L'hiver est pas encore finit!

Et non!

Alors on ressort le blouson, l'écharpe!

Ha!

J'ai péché par vanité, en croyant qu'une journée ensoleillée allait faire fondre des siècles de glaciation...

Je veux toujours aller plus vite que la musique, c'est plus fort que moi!

Et puis quand les doutes ressurgissent, je sais plus quoi faire!

Ttttttt.

C'est quand même frustrant à la longue!

A chaque fois que je crois m'approcher du soleil, mes ailes crament et je me rétame la gueule par terre.

Et même pas je meurs comme Icare, ce qui serait tout de même un peu plus respectable!

Ben non, je me relève, indemne, ou presque, et puis je recommence, je récolte des plumes, par ci, par là...

Je remonte en haut de la montagne, et j'en chie, faut pas croire, c'est pas de la petite colline, non non!

Et puis je saute!

Et c'est reparti!

Je bat des ailes, je galère, je monte grâce aux vents ascendants, y a souvent un orage qui se ramène entre-temps.

Sinon ce serait trop facile...

Je le traverse, parce que je suis trop balèze et que j'ai même pas peur!

Et là, c'est le drame!

Je relâche un peu mon attention, je suis toute gaite, je fais même des petits loopings histoire de me la péter...

Et frou!

Je crame.

 

Bon je crois que vous avez compris l'idée.

Et puis sinon tant pis je vais pas vous faire un dessin non plus...

Partager cet article
Repost0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 22:41

5471888304_54265cc438.jpg

 

La terre nous parle, on reste sourd

Dans nos pas, le poids se fait lourd

Mais peu importe, on n'y peux rien

N'est-ce pas?

 

L'essentiel est de profiter

Vivre chaque jour comme le dernier

Sans même oser se dire: Mais où on va?

 

Mais où on va?

Mais où on va?

Mais où on va?

Mais où on va?

 

Notre existence manque de souffle

Partout les êtres humains en souffre

La lune nous regarde et pleure

 

Elle nous éclaire de sa lumière

Nous persistons aveugles et fiers

Comme des enfants égoïstes: Mais où on va?

 

Mais où on va?

Mais où on va?

Mais où on va?

Mais où on va?

 

Nous nous croyons tellement forts

En rejetant sur le mauvais sort

Nos yeux trahissent nos remords, on le sait

 

Sur notre monde s'étend la tâche

Cessons de vivre comme des lâches

Retranchés dans la haine: Mais où on va?

 

Mais où on va?

Mais où on va?

Mais où on va?

Mais où on va?

 

L'heure n'est plus à nos propres maux

Quelque part existe plus beau

Nous aspirons au paradis,

N'est-ce pas?

 

Il se trouve déjà parmi nous

Cherchons la paix par-dessus tout

Avant que s'ouvre le grand trou: Mais où on va?

 

Mais où on va?

Mais où on va?

Mais où on va?

Mais où on va?

 

Petites souries dans leur alcôve

Pour leur bonheur enfin innovent

Sûrement trop tard, le mal est fait

Voyez-vous?

 

Alors on crie et on déraille

D'un coup surpris par la bataille

Écrasé par la peine: Mais où on va?

 

Mais où on va?

Mais où on va?

Mais où on va?

Mais où on va?

...

Partager cet article
Repost0
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 15:52

5324685889_3bc796f67c.jpg

 

 

On me regarde

On me juge

Je me bazarde

Dans mon refuge

 

Elle respire

Elle m'asphyxie

Elle transpire

Pour étouffer ma vie

 

Il éclate de rire

Il me méprise

Il esquisse un sourire

Il vole ma valise

 

Je suis la seule à voir

Toutes ces subtilités

Je marche dans le noir

Seule je suis éclairée

 

Le mensonge, l'hypocrisie

Est un océan dans lequel je nage

La vérité je vous le dis

Est ma bouée de sauvetage

 

On m'agresse, on m'offense

Moi pauvre petite fille

Fragile et sans défense

Dans un monde si hostile

 

J'attire les jalousies

Et provoque la haine

C'est pas ma faute si j'suis jolie

Avec mon port de reine

 

La méchanceté vous incarne

Et cause ma déroute

Quand je parle on ricane

Et personne ne m'écoute

 

Grande incomprise innocente

Détruites par vos moqueries

A chaque pas je me plante

Minée par mes ennemies

 

Je choisie l'isolement

Car seule ma compagnie

Me protège durablement

De votre tyrannie

 

J'ai tout de même des amis

La bouteille et la drogue

Un peu chères mais tant pis

Elles comprennent mes dialogues...

Partager cet article
Repost0
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 10:47

3866304417_060646fe70.jpg

 

 

 

Bien sur le ciel

Peut pas toujours être bleu

Bien sur le coeur

Est pas toujours joyeux

Ça parait un peu bête dit comme ça

 

Y a des évidences

Tellement évidentes

Qu'il arrive qu'on les oublient

 

La nostalgie me reprend

Quand à l'étage inférieur

Résonnent des coups violents

Des cris et des pleurs

 

Prennent-ils du plaisir

A se déchirer ainsi?

Quel est l'avenir

De leurs enfants meurtris?

 

Bien sur la précarité

Le chômage, la pauvreté

Sont des facteurs de détresse

Et de maux qui oppressent

 

Je ne suis pas mieux lotie

Mais je ne peux me résoudre

A défouler mes soucis

Où encore les dissoudre

Dans la haine et la violence

J'aspire à la résilience

 

Pourtant pas à l'abri d'une défaillance

L'alcool et les drogues

Me font de l'oeil

Mais je sais par expérience

Qu'elles n'effacent pas les deuils

Alors je me soigne en blog

 

Une thérapie perso

De concert avec un pro

Une volonté fluctuante

Mais un entourage stable

Qui si l'abandon me tente

Me tend une main secourable

 

Une chance me direz-vous?

Oui j'ai une bonne étoile

Dès que je suis au fond du trou

Elle vient mettre du vent dans mes voiles

 

Et je repars toujours plus forte

Vers de nouvelles aventures

Pas vraiment pressé de trouver la porte

Qui scellera ma sépulture

Partager cet article
Repost0
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 22:10

5446998274_d4577e673f.jpg
Boum boum boum

Comme s'il allait

Sortir de ma poitrine

Mon coeur bat en sourdine

 

Le plaisir intense

De cette émotion

Enivre mes sens

Apaise mes tensions

 

Je m'abandonne dans tes bras

Ivre de jouissance

Pour mon homme

Qui tout bas

Embrasse mon innocence

 

Confiante je ferme les yeux

Et grave dans ma mémoire

Cet instant fiévreux

Qui chasse mes idées noires

 

Le lien qui se tisse

A la fois fort et ténue

Une relation complice

Où la vie s'évertue

 

A graver le bonheur

Sur un mur de manque

Il suffit que tu m'effleure

Pour que j'sorte de ma planque

 

Une jolie romance

Malgré les heures d'hiver

Aucune évidence

Tout un monde à refaire

 

Des différences qui nous rapprochent

Là où nos points communs nous limitent

De la tendresse plein les poches

Et des folies poursuites

 

Confiance et patience

Seront nos défis

Pour une renaissance

Dans cette vie

 

Loin des yeux mais dans mes pensées

Je n'ai qu'un voeu te retrouver...

Partager cet article
Repost0
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 23:04

2097102541_5810f43f8f.jpg

Mon ange, enlève-moi

Fais moi voir le paradis

Au cœur de mon enfer

Efface le goût des nuits

Et la bouche de Lucifer

Que le jour soit infini

Ébloui de ta lumière

Rattrape moi si je te fuis

Et fais de moi ta prisonnière


Je me souviens d'un jour lointain

Où mon ange m'a éloigné de la mort

Il était beau tel un humain

Qui aurait déserté son corps

Mon âme et la sienne sont désormais liées

Mais ma chair, elle, réclame le diable

Alors mon esprit coagule dans un univers sanglant


Il me fait peur et me fascine

Sous son étreinte je m'abandonne

Le long de mon cou il dessine

Des désirs qui m'emprisonnent


Mon cœur pris entre deux êtres

Qui n'ont d'humains que leurs sentiments

Quand à moi je ne sais plus qui je suis


Entre l'amour et la passion

Je flotte et me laisse porter

Par leur volonté de me posséder

Que m'importe avec lequel je suis

Je ne peux me décider


Avec l'un mon esprit s'illumine

Notre avenir est pure et nos ailes blanches

Avec l'autre je sombre dans la luxure

Et la noirceur est notre jouissance


A mi-chemin, du yin et du yang

Je me laisse glisser au fil du temps

Cette bataille est celle du monde

Dans lequel il n'y a jamais de gagnant

Un équilibre d'une drôle de ronde


Je porte en moi le fruit de cette guerre

Descendants d'Étéocle et de Polynice,

Mon terme arrivera à leur apogée


Mon esprit s'en ira

Rejoindre mon ange à la dérive

Quand à mon corps

Il appartient au prince des ténèbres


Mon destin est tracé

Je ne cherche pas à le contrôler

Je vis chaque jour comme une mort

Dont la nuit me rappelle à la vie


Héritière impossible

De votre monde perdu

Je vous laisse à vos démons

Moi qui n'aspire même pas

A la rédemption

Simplement à jouir

Encore et en corps

Poussé par le plaisir

D'embrasser la mort

Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 10:26

 

 

5398206904_04ef0a540d.jpg

 

 

Faut-il pousser l'extrême

Pour enfin être heureux

Pourtant le cri sans thème

Résonne comme un adieu

 

L'overdose de bonheur

Peut-être vraiment mortelle

Si solitude et peur

Nous privent de l'étincelle

 

Égaré car addict

D'une souffrance rassurante

Quel sera le verdict

De cette brusque descente?

 

Culpabilité? Non

Sentiment de déjà-vu

L'image sans le son

D'une vérité crue

 

L'épreuve n'est pas toujours

Pour celui que l'on croit

Si abrupte soit l'amour

Si triste soit la joie

 

Une minute pour basculer

Dans le délit de fuite

Mais la loi est faussée

Quand la vie est subite

 

Rancune et jugement

Sont les réflexes faciles

Pardon pour ce temps

Pourtant pas inutile

 

Me voilà prête et lucide

A poursuivre l'histoire

Qui sur fond de suicide

Nous enseigne l'espoir...

Partager cet article
Repost0
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 21:10

5412684957_63a6e5467b.jpg

 

 

J'aspire à l'inspiration

A chaque vagues

Qui s'écrase

Sous les pieds d'illusions

Roulant une bague

Telle une phrase

 

Je découvre des sensations

Même pas une blague

Qui me déphasent

Où l'imagination

Et je divague

Aurait une paraphrase

 

Mon vieil ami me réchauffe

Le temps est suspendu

Son écran est total

Pourtant sain et sauf

Estompant la cohue

A l'heure idéale

 

Le vertige est latent

L'écho ricoche en sourdine

Effroyable attirance

Sur les murs vivants

Qui libère la gamine

Témoins d'une renaissance

Partager cet article
Repost0
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 13:22

4496972548_bda1fd3dbf.jpg

 

 

 

C'est pas que j'ai le nez fin

Mais la fin est proche

Et se savoure

Sans faim...

 

Blâme, que celui qui ne sent pas

Fine mouche édulcorée

De ce savoir inné

L'odorat est visible

Quand on est à l'écoute!

 

Vision d'or à chocolatée

Pour peu que l'heure

Soit ôtée, tisane et autres

Bises cuitées

 

J'ai pas fumé hein!

Saut du réveil,

Je me recouche un peu

Je profite de mes jours heureux

La plume me tient

Dans d'autres lieux

Serait-ce le signe d'un aveu?

 

La sédentarité est une tare

Selon moi, mais comme une imbécile

Je change d'avis comme de chemise

Ou de caleçon, c'est plus approprié

Et vla que dans mes certitudes

Je me marre

 

Comment ça vous avez l'habitude?

Dites aussi que je suis prévisible

Sûrement pas!

Je suis Antigone, moi!

L'enfant terrible!

 

Mon maître à moi, c'est la liberté

Mais à chaque pas elle change de pied!

J'ai du mal à suivre, moi aussi

Ne vous inquiétez pas

Si vous peinez à comprendre

Je ne vous aiderais pas!

 

Déjà que vous avez du mérite

De lire ces lignes, alignés

Sans suite, plutôt poursuite

J'aime toujours être inédite!

Voire même inné dit table!

 

Un ptit délire d'après-midi

Que je partage sans but fini

Peut-être pour vous dire que la plume

Loin de se reposer, exhume

Sur de nouvelles pages

Une genre de prose

Façon rose sauvage

 

Sans prétention de best-seller

Je n'ai rien d'une vraie littéraire

Mais les mots décident

Et moi je suis

Sur le clavier téméraire

Mes doigts trépignent, à l'infini

Et ainsi continuent les cris...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Cecyle
  • : Quelques moments de ma vie en poésie, les bons, les mauvais...tout ce qui me passe par la tête!
  • Contact

 

Hey salut!

Bon à savoir

 

 

Entre CE QUE JE PENSE,

CE QUE  JE VEUX DIRE ,

CE QUE JE CROIS DIRE,

et CE QUE JE DIS,


et CE QUE VOUS VOULEZ ENTENDRE,

CE QUE VOUS ENTENDEZ,

CE QUE VOUS CROYEZ COMPRENDRE,

CE QUE VOUS VOULEZ COMPRENDRE,

ET CE QUE VOUS COMPRENEZ,

il y a au moins neuf possibilités de

NE PAS S'ENTENDRE. 


 
Bernard Werber

Ma fil aux os phy

 

 

  

      Un but ne parait

 

  jamais

 

plus loin  

 

que lorsqu'on

 

n'essaie pas

 

de l'atteindre          

 

 

 

 

 

 sceau1

http://www.copyrightdepot.com/cd12/00048921.htm

bonial – horaires et promos – moins de co2