Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 21:16

 150340780_970c53c0d4.jpg

 

 

Il était une fois un nabot doté d'un tout petit nombril.

Son nombril était si petit qu'il avait honte de le montrer.

Quand parfois il avait la chance qu'une damoiselle daigne posé ses yeux sur lui, (ce qui n'arrivait environ qu'une fois par siècle après beaucoup d'hydromel...) il avait tellement peur de se trouver ridicule avec son tout petit nombril qu'il s'était inventé un personnage pour se donner confiance.

Le nabot se prenait pour un étalon.

Ainsi, il réussit à faire avaler à quelques personnes biens intentionnées et naïves (et à lui-même par la même occasion ) qu'il possédait un nombril de la taille de l'univers...

Et comme son nombril ne cessait de grandir (tout du moins dans sa tête de nabot)  il profitait de plus en plus des avantages que cela lui apportait.

 

Un beau jour de printemps de mai, il croisa le chemin de la blonde Naxe.

Celle-ci ayant perdu quelques neurones en chemin elle ne vit pas de suite le nabot se cachant derrière l'apparent étalon même si elle avait tout de même remarqué quelque chose clochetait grâce, notamment, à son fidèle Jiminy Criquet (qui à  fini par se barrer avec une autre héroine mais ça c'est une autre histoire...).

Il lui proposa donc (avec une arrière pensée aussi grosse que son imagination lui permettait de voir son nombril factice...), il lui proposa donc de l'aider dans sa recherche de neurones (lui-même ne sachant absolument pas de quoi il pouvait s'agir mais au fond peu lui importait...).

C'est ainsi qu'ils passèrent 2 pathétiques semaines de leur existence se terminant par un échec total qu'ils ne pouvaient évidemment même pas interprétés faute des neurones compétents en la matière...

 

Chacun repris donc son bon homme de chemin.

Mais la vie en avait décidée autrement!

 

Ils furent  amenés à se revoir au grand dame de Naxe qui commençait sérieusement à ne plus pouvoir piffrer ce micro nombril mégalo.

 

C'est à ce moment de mon récit qu'intervient la balle qui voit rouge.

Elle surgit du ciel projetée par la main du Tout Puissant et atterrit en plein dans le riquiqui nombril du nabot.

C'est alors que les victimes malgré elles (et malgré l'intelligence nettement supérieur à celle inexistante du nabot, mais qui pour des raisons que nous n'avons pas encore vraiment résolues à ce jour, se faisaient nombrilisté quand même...) entendirent un bruit ressemblant à un ballon de baudruche qui se dégonfle...

Intrigué, Nexa saisie une dague de vérité et prononça la formule suivante: nombrilriquiquiestuvraimentmicroouinexistant

Un éclair sortit du tissu crasseux que portait le nabot et le réduit en cendre (le vêtement du nabots, pas le nabot lui-même malheureusement...)

Et c'est ainsi que tout le monde vit: qu'il n'y avait rien à voir!

Le pauvre et névrotique nabot était né sans nombril!Ou si petit qu'il aurait nécessité un microscopeinis (appareil légendaire pouvant grossir de manière uniquement visuelle un nombril jusqu'à mille fois sa taille réelle!) et encore!

 

Le misérable nabot nu d'autres choix que de partir la tête basse cherchant en vain une coquille à se mettre sur son nombril quasi inexistant.

 

Ainsi est né la légende du pathétique nabot sans nombril et de la balle qui voit rouge...

 

 

Morale de l'histoire: C'est ceux qui se tripote le plus le nombril qui en ont le moins...

 

Tsoin tsoin! 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> <br /> Bonjour Docteur<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> encore une fois je suis scotchée !!! et là je trouve que tu as d'une logique implacable , moi j'en vois beaucoup des personnes de ce genre là !!!!!!!!!! et beurk vite je m'éloigne d'eaux<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> bisous rieurs<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> tu ne me déçois jamais , quel talent ajouté à cela de nombreux neuronnes  (rires)<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> toi au moins tu en manques pas<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> mais ma belle quand j'écris un poème qui parle d'autre chose que d l'amour ,<br /> <br /> <br /> lis-le bien tu me feras très plaisir<br /> <br /> <br /> parfois j'aime dire ce que je pense mais à ma façon<br /> <br /> <br /> un grand sourire pour une Amie<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Bonsoir ma bichette, la j'avoue tu m'intrigue!Je cherche et cherche encore, j'ai relu tes poèmes et ne parviens pas à savoir duquel tu parles quand tu me dit de bien lire!<br /> <br /> <br /> Vois tu mes neurones doivent être fatigués! ;)<br /> <br /> <br /> Stp dis moi, et je relirais avec une attention redoublée!<br /> <br /> <br /> Merci pour tes commentaires, j'ai un sourire du genre rougissant car tes compliments me vont droit au coeur!<br /> <br /> <br /> Un immense sourire pour toi et un bisou tout pareil! :)<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> Bien joué bichette!!!!!!!!!!!!!!!!!<br /> <br /> <br /> Chest trop rigolo!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Merkiii j'aurais voulu faire mieux encore mais bon...;)<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Le blog de Cecyle
  • : Quelques moments de ma vie en poésie, les bons, les mauvais...tout ce qui me passe par la tête!
  • Contact

 

Hey salut!

Bon à savoir

 

 

Entre CE QUE JE PENSE,

CE QUE  JE VEUX DIRE ,

CE QUE JE CROIS DIRE,

et CE QUE JE DIS,


et CE QUE VOUS VOULEZ ENTENDRE,

CE QUE VOUS ENTENDEZ,

CE QUE VOUS CROYEZ COMPRENDRE,

CE QUE VOUS VOULEZ COMPRENDRE,

ET CE QUE VOUS COMPRENEZ,

il y a au moins neuf possibilités de

NE PAS S'ENTENDRE. 


 
Bernard Werber

Ma fil aux os phy

 

 

  

      Un but ne parait

 

  jamais

 

plus loin  

 

que lorsqu'on

 

n'essaie pas

 

de l'atteindre          

 

 

 

 

 

 sceau1

http://www.copyrightdepot.com/cd12/00048921.htm

bonial – horaires et promos – moins de co2